tendancesbijoux

Les bijoux de naissance : une tradition qui perdure

Les bijoux sont une sorte de décoration portée par tout le monde. Des bijoux préhistoriques composés de coquillages, de pierres et d’os ont été découverts. Ils étaient très probablement portés comme une sorte de protection contre les mauvais esprits ou comme une marque de statut ou de position dès le début. La découverte du travail des métaux a été une étape cruciale dans l’évolution de l’art de la bijouterie dans l’Antiquité. Les procédés de travail du métal ont évolué au fil du temps, et les décorations sont devenues de plus en plus élaborées. Depuis la préhistoire, on a tendance à donner un bijou lors de la naissance d’un bébé. Il s’agit d’une coutume ancestrale qui perdure.

L’origine du bijou de naissance

Dans de nombreuses sociétés ancestrales d’Europe, d’Afrique, d’Amérique et du Pacifique, un bijou était offert à la naissance à l’enfant, fille ou garçon. Il s’agissait généralement d’un simple collier ou bracelet. Dans plusieurs tribus africaines, on utilisait des bijoux pour allonger la lèvre inférieure, le lobe de l’oreille et même le cou des jeunes enfants. Dans certaines nations, cette méthode de port de bijoux était et est toujours associée à l’attractivité. Les raisons de le porter, comme les bijoux, ont changé au fil du temps. À l’époque babylonienne, la création de bijoux est devenue une forme d’art. L’Égypte, l’Italie, la Chine, l’Amérique latine et l’Amérique centrale ont toutes mis au jour des types de bijoux anciens remontant à environ 5 000 ans.

À quoi servaient les bijoux pour bébés ?

Tout au long de l’histoire, les bébés et les enfants ont été encouragés à porter des bijoux pour diverses raisons, dont

  • la présentation artistique,
  • la protection contre les forces du mal,
  • le symbolisme,
  • la revendication d’un statut, d’un rang ou d’une appartenance
  • utilisation fonctionnelle, comme les clips, les fermoirs, les épingles et les boucles, qui sont devenus par la suite des objets décoratifs ; et comme monnaie, un signe de richesse familiale.

Lorsque de nombreux sculpteurs ont travaillé comme apprentis orfèvres au XVIIe siècle, la fabrication de bijoux a été élevée au rang d’art. Certains bijoux, comme les pinces qui servaient à attacher le bavoir d’un bébé, ont été fabriqués à des fins utilitaires avant de devenir de beaux objets des années plus tard, leur usage d’origine disparaissant progressivement.

La religion

Certains bijoux ont été créés pour représenter l’allégeance religieuse d’une personne. L’étoile de David et la croix en sont deux exemples. Cette tradition d’utiliser des bijoux lors des baptêmes, des communions et des Bar Mitzvahs se poursuit aujourd’hui, et est particulièrement populaire dans les bijoux modernes pour bébés et enfants. Au fil du temps, un nombre croissant d’adultes, ainsi que de nouveau-nés et d’enfants, ont porté des bijoux pour indiquer leur statut social ou leur allégeance religieuse. Aujourd’hui, les bijoux sont surtout offerts aux nouveau-nés et aux enfants en bas âge pour le plaisir de les porter et de les voir portés, ainsi que pour observer l’apparence et les sentiments de la jeune fille ou du jeune garçon.

Quitter la version mobile